Nous visons l’intégration et l’épanouissement des personnes LGBTQ d’origines africaines et caribéennes, de leurs familles et de leurs amis, au Québec.

Découvrez comment Arc-en-ciel d’Afrique traduit sa vision avec ses 3 missions
Arc-en-ciel d’Afrique (AECA) est un organisme à but non lucratif fondé en novembre 2004.
1 Sensibiliser la société québécoise aux réalités des personnes LGBTQ d’origines africaines et caribéennes.
Dans le but de lutter contre l’homophobie, principalement au sein des communautés noires, et agir en prévention des ITSS et du VIH.
2 Briser l’isolement des personnes LGBTQ d’origines africaines et caribéennes
Optimiser l’intégration de toutes et tous.
3 Promouvoir la culture LGBTQ afro-caribéenne
Utiliser le pouvoir des arts
1 Sensibiliser aux réalités LGBTQ afro-caribéennes pour lutter contre l’homophobie
C’est en participant à diverses conférences publiques, en animant des ateliers sur la tolérance et l’intimidation dans différents établissements du Québec que l’organisme remplit cette mission. Nous agissons également en prévention du VIH et des ITSS, afin de sensibiliser nos populations cibles.
La démystification de l’homosexualité dans les communautés est l’un des objectifs d’Arc-en-ciel d’Afrique.

Comme organisme géré par et pour les membres de la communauté LGBTQ d’origine antillaise et africaine, en plus d’être à l’intersection de plusieurs oppressions, Arc-en-ciel d’Afrique est souvent appelé pour discuter de ces réalités. Pour la deuxième année, Laurent M. Lafontant a présenté une série de conférences sur l’homosexualité dans les communautés noires auprès de différentes cohortes d’étudiants en travail social du cégep Marie-Victorin. Les documentaires Être soi-même et Au-delà des images ont été présentés. Les interventions ont permis des discussions et des échanges. Pour plusieurs, le sujet était nouveau et bouleversant.

Encore aujourd’hui, plusieurs personnes d’origines africaines et caribéennes associent l’homosexualité aux Blancs. C’est pour cela que l’une des raisons d’être d’Arc-en-ciel d’Afrique est de briser l’isolement afin de favoriser l’intégration et l’épanouissement des personnes LGBTQ des communautés d’origines africaines et caribéennes.
L’homophobie est encore un gros tabou dans les communautés noires du Québec et Arc-en-ciel d’Afrique est l’unique organisme qui cible les personnes LGBTQ de ces communautés.
Les hommes gais et bisexuels des communautés noires ont donc très peu d’espaces sécuritaires pour s’exprimer et échanger sur des thématiques qui les touchent spécifiquement à cause de la double-discrimination systématique qu’ils sont susceptibles de vivre.
Trop de fausses croyances minent les discussions sur la possibilité de relations amoureuses entre individus de même sexe chez les personnes caribéennes et africaines. Ces mythes prônent souvent la violence et l’intimidation envers les personnes de ces communautés. Arc-en-ciel d’Afrique vise à sensibiliser les populations québécoises qu’elles soient hétérosexuelles ou d’une autre orientation sexuelle, de la diaspora ou d’origine québécoise quant à la réalité de la diversité sexuelle. C’est un travail quotidien d’encourager le mieux vivre ensemble en luttant contre l’intimidation et la violence, car cette violence, nous n’en voulons plus.
« Les participants souhaitent principalement qu’Arc-en-ciel d’Afrique puisse continuer à proposer des activités rassembleuses de manière plus régulière et plus diversifiée. Que ces activités puissent renforcer la socialisation entre ces membres. »
Source : Étude Arc-en-ciel d’Afrique sur nos membres. sept 2015-mars 2016
La famille, les espaces communautaires et lieux de cultes tiennent souvent d’endroits de réconfort et de refuge pour certains de nos membres lorsqu’ils vivent ou ont l’impression de vivre des situations discriminantes par rapport au racisme ou à l’appartenance culturelle.
Toutefois, ces mêmes communautés peuvent agir de manière discriminatoire avec les personnes LGBT en leur sein, censurer leurs paroles et nier leurs expériences homosexuelles ou les comportements homophobes dont ils sont victimes.
Des espaces plus sécuritaires pour nos membres

Arc-en-ciel d’Afrique crée des espaces plus sécuritaires pour permettre à la clientèle qu’elle dessert de se retrouver et d’échanger en minimisant les risques de vivre des discriminations. Plusieurs activités sont organisées au cours de l’année pour remplir cette mission.

2 Briser l’isolement
Optimiser l’intégration de toutes et tous.
L’intégration englobe la compréhension de l’orientation sexuelle, l’acceptation de soi et la cohabitation harmonieuse avec les autres, semblables ou différents. Les groupes de discussions et ateliers-causeries, les accueils personnalisés pour l’écoute ainsi que les sorties et événements sont les clefs de cette intégration réussie.
La communauté LGBT peut offrir des lieux d’épanouissements pour les personnes de la diversité sexuelle et d’identité de genre. Cependant, beaucoup rapportent avoir vécu de la discrimination au sein de cette même communauté, car elle ne prend pas toujours en compte les différences culturelles de chacun et peut à son tour isoler inconsciemment ou consciemment d’autres personnes LGBT, notamment celles des communautés culturelles.
« Les participants disent rechercher principalement la sécurité et du soutien. Ils recherchent une place où ils peuvent se sentir à l’aise face à leur orientation sexuelle. Ils souhaitent aussi être en contact avec des personnes LGBT des communautés afro-caribéennes. »
Source : Étude Arc-en-ciel d’Afrique sur nos membres. sept 2015-mars 2016
3 Promouvoir la culture LGBTQ afro-caribéenne
Pour accomplir cette mission, l’organisme offre plusieurs événements et activités à ce titre. La culture est la base de toute communauté et c’est ce qui donne à une communauté son identité, son histoire.
Utiliser le pouvoir des arts

Le festival Massimadi utilise le pouvoir des arts et des images en présentant des films LGBTQ afro-caribéens pour favoriser l’amour de soi et l’intégration sociale de tous et de toutes. Massimadi est aussi l’une des occasions de faire connaître et faire rayonner la culture LGBTQ afro-caribéenne. Le festival MASSIMADI fait donc partie des événements innovateurs qui ont lieu dans le cadre du Mois de l’Histoire des Noirs. Toutes les personnes curieuses et intéressées sont invitées.

Nous savons que l’art, en plus de contribuer à une richesse culturelle, peut être un outil de changement social et transformer des vies. L’art joue un rôle essentiel dans le dialogue sur la diversité et la promotion des efforts pour le changement dans ce domaine.
En outre pour se connaître et se construire par rapport à l’autre, il est nécessaire que nos identités soient reconnues et que nos réalités soient reflétées dans la culture et les médias de la société. C’est pour ses raisons qu’Arc-en-ciel d’Afrique trouve important de promouvoir la culture et les arts LGBT Afro-caribéens.
Fierté Afro Pride a été créée en 2014 afin d’accentuer la place des personnes LGBT des communautés afro-caribéennes durant la Semaine de Fierté. L’équipe mise sur des activités rassembleuses et ouvertes au grand public.
Bande annonce Massimadi 2015