À la fin des présentations, les personnes présentes semblent plus sensibilisées à nos problématiques.

Découvrez comment Arc-en-ciel d’Afrique peut lutter contre les discriminations et l’homophobie dans votre communauté.
Plusieurs établissements scolaire et organismes communautaires font appels à notre expertise pour les aider à mieux comprendre les personnes LGBT des communautés ethnoculturelles ou encore les personnes LGBT nouvellement arrivantes et ou réfugiés.
C’est pour vous que nous avons mis sur pied 3 ateliers.
1 Ateliers à l’intention des intervenants de premières lignes :
Mieux comprendre les défis des personnes LGBT des communautés ethnoculturelles.
2 Ateliers créatifs et interactifs pour les jeunes :
Contrer l’intimidation et favoriser le mieux vivre ensemble.
3 Ateliers généraux :
Orientation sexuelle et identité de genre dans les communautés noires.
1 Ateliers à l’intention des intervenants de premières lignes
Mieux comprendre les défis des personnes LGBT des communautés ethnoculturelles.
Développer des outils pour mieux accompagner les personnes LGBT.

En tant qu’intervenant comment rendre mon milieu plus sécuritaire et inclusif malgré mes croyances.

Les interventions mettent l’accent sur les conséquences de l’homophobie, son impact sur la santé mentale des personnes concernées : le sentiment d’exclusion, les liens avec la toxicomanie, les comportements violents ainsi que les risques de suicide.
Cet atelier permettra aux futurs professionnels de mieux être outillé face à différentes situations qu’ils risquent de rencontrer au cours de leur carrière. Nos outils ont étés crée et adaptés en fonction de cas vécus, et mettent en situation les participants.
Comme organisme géré par et pour les membres de la communauté LGBTQ d’origine antillaise et africaine, en plus d’être à l’intersection de plusieurs oppressions, Arc-en-ciel d’Afrique est souvent appelé pour discuter de ces réalités. Pour la deuxième année, Laurent M. Lafontant a présenté une série de conférences sur l’homosexualité dans les communautés noires auprès de différentes cohortes d’étudiants en travail social du cégep Marie-Victorin. Les documentaires Être soi-même et Au-delà des images ont été présentés. Les interventions ont permis des discussions et des échanges. Pour plusieurs, le sujet était nouveau et bouleversant.
Presque toujours (9.4%)
Souvent (28,1%)
Parfois (37,5%)
Rarement (12.5%)
Jamais (9.4%)
La majorité des participants à l’étude sur la santé globale des HARSAH afro-caribéens déclarent vivre parfois (37,5%) ou souvent (28,1%) des expériences d’hétérosexisme.
Source : Simon Cormier (2014). Portrait descriptif de santé globale de la population HARSAH afrocaribéenne de Montréal. Étude UQAM/Arc-en-ciel d’Afrique. Montréal, Québec : Université du Québec à Montréal.

Je veux outiller ma communauté contre les discriminations

Les sujets de l’homosexualité et de la diversité sont abordés sous plusieurs angles. Les jeunes ont clairement une soif d’apprendre et un désir sincère de laisser une empreinte positive dans le monde dans lequel ils vivent et devenir eux-mêmes des agents de changement.
Grâce à ce programme, les jeunes deviendront des citoyens intéressés, engagés et consciencieux.
Nous disposons de plusieurs outils que nous avons su développer avec notre expertise. Le plus récent est « Crie ton art », un recueil d’œuvres littéraires et imagées LGBTQ créé pour et par les jeunes de 16 à 30 ans d’origines africaines et caribéennes et d’autres communautés culturelles ainsi que leurs amis. Un outil qui sera à moyen terme disponible dans les écoles, cegeps, bibliothèques et organismes de jeunes.
Les intervenants concluent toujours leur présentation en encourageant les personnes présentes à faire preuve de respect envers tous et toutes afin d’assurer une meilleure cohésion sociale.
2 Ateliers créatifs et interactifs pour les jeunes
Contrer l’intimidation et favoriser le mieux vivre ensemble.
Nous savons qu’à travers l’art nous pouvons changer des vies.

C’est pourquoi nous avons compris que des ateliers créatifs et interactifs étaient le meilleur moyen de sensibiliser les jeunes aux conséquences de l’homophobie, du racisme, du sexisme et de l’intimidation. Tous ces sujets sont abordés afin que les jeunes puissent trouver les outils afin de s’épanouir à leur plein potentiel.

92%
Après notre passage, 92% des jeunes participants à nos ateliers disent avoir changé leur regard sur la diversité sexuelle.

Je veux outiller ma communauté contre les discriminations

3 Ateliers généraux tout publics
Orientation sexuelle et identité de genre dans les communautés noires : parlons-en.
Cet atelier a été mise en place dans le but d’informer les personnes sur les différents sujets liés à notre mission.

À la fin de cet atelier, les participants auront démystifié les sujets en lien avec l’orientation sexuelle et l’identité de genre. Des questions telles que : « Qui fait l’homme qui fait la femme dans un couple de deux hommes » ou encore « Est-ce qu’il y a plus d’homosexuels parce que c’est une mode » seront abordés.

La démystification de l’homosexualité dans les communautés est l’un des objectifs d’Arc-en-ciel d’Afrique. Encore aujourd’hui, trop de fausses croyances minent les discussions sur la possibilité de relations amoureuses entre individus de même sexe chez les personnes caribéennes et africaines.
Ces mythes prônent souvent la violence et l’intimidation envers les personnes de ces communautés.
Arc-en-ciel d’Afrique vise à sensibiliser les populations québécoises qu’elles soient hétérosexuelles ou d’une autre orientation sexuelle, de la diaspora ou d’origine québécoise quant à la réalité de la diversité sexuelle.
C’est un travail quotidien d’encourager le mieux vivre ensemble en luttant contre l’intimidation et la violence, car cette violence, nous n’en voulons plus.
Presque toujours (21.9%)
Souvent (34,4%)
Parfois (18,8%)
Rarement (15,6%)
Jamais (6,3%)
À la question « Vous sentez-vous incompris par les gens de votre communauté d’origine ? », les participants à l’étude répondent à 56,2% souvent ou presque toujours.
Source : Simon Cormier (2014). Portrait descriptif de santé globale de la population HARSAH afrocaribéenne de Montréal. Étude UQAM/Arc-en-ciel d’Afrique. Montréal, Québec : Université du Québec à Montréal.

Je veux outiller ma communauté contre les discriminations